faire confiance à un architecte d'intérieur

Pourquoi faire confiance à un architecte d’intérieur ?

Il est difficile de faire confiance à un architecte d’intérieur que l’on ne connait pas. Souvent les prix nous dissuadent, ou bien nous ne comprenons pas la direction dans laquelle le professionnel cherche à aller. Un bon architecte d’intérieur fera toujours en sorte d’avoir un dialogue ouvert et clair avec vous, afin d’éviter les mauvaises surprises. Il s’agit de votre « chez-vous » après tout, et vous êtes en droit de mettre au monde l’appartement de vos rêves ! Dans ce processus, l’architecte d’intérieur ne doit pas être un obstacle, mais bien un partenaire de choix, et qui vous aide à chaque étape du chemin.

Qui est l’architecte d’intérieur ?

Le premier élément qui devrait vous pousser à faire confiance à un architecte d’intérieur est son diplôme. L’architecte d’intérieur est diplômé d’État : il a en général un niveau d’étude entre Bac +2 et Bac +5. Il est, par ailleurs, habilité à intervenir sur des surfaces de moins de 150 m². La profession d’architecte d’intérieur est, en outre, moins réglementée que le métier d’architecte classique. L’architecte d’intérieur doit également souscrire à une assurance décennale afin d’être habilité à la maîtrise d’oeuvre. Il peut ainsi prendre en charge le suivi de chantier.

L’architecte d’intérieur est spécialisé pour tout ce qui concerne le réagencement d’espaces intérieurs. Il peut donc faire effectuer les travaux qui permettront d’optimiser la disposition physique de votre appartement ou de votre maison. Réussir à réagencer les murs et les fenêtres peut permettre de grandement optimiser la distribution de la lumière dans votre lieu de vie, par exemple. Le professionnel ne travaille jamais pour lui-même, mais pour vous, et vos cinq sens.

En somme, l’architecte d’intérieur est un professionnel qui doit savoir trouver l’équilibre idéal entre l’esthétique et la technique. Il est l’intermédiaire entre vous et la maison de vos rêves.

Quelles sont les qualités à rechercher chez un bon professionnel ?

Pour faire confiance à un architecte d’intérieur, il faut rechercher chez lui, ou elle, 3 qualités essentielles :

  1. L’écoute : un bon architecte d’intérieur vous écoutera, et n’en fera pas qu’à sa tête ! La discussion est très importante au démarrage d’un projet. Il faut établir un dialogue de confiance et approfondi, concernant vos exigences aussi bien que les contraintes éventuelles. Les efforts de l’architecte et les vôtres doivent être totalement concentrés vers le produit fini, et ce, tout au long du processus créatif ;
  2. L’esprit d’optimisation : un bon architecte d’intérieur sait optimiser l’espace aussi bien que les matériaux à utiliser. Les meubles à garder, à jeter, à remplacer… Lorsque l’on contacte un architecte d’intérieur pour la première fois, le prix peut être dissuasif, mais en réalité, sur le long terme, les bénéfices économiques et esthétiques sont souvent immenses ;
  3. L’esprit d’équipe : l’architecte d’intérieur ne travaille pas tout seul. Il doit pouvoir gérer des équipes parfois nombreuses afin de mener à bien les travaux de votre espace. Un bon architecte garde toujours à l’esprit qu’une erreur de l’un de ses ouvriers est également la sienne.

En somme, on pourrait dire que l’architecte d’intérieur est le médecin de votre espace. Avec un corps malade, vous ne vous sentirez pas bien. De même, avec un espace encombré, vous ne vous sentirez pas bien non plus. L’architecte d’intérieur saura vous administrer les opérations nécessaires à votre bien-être, et, peut-être même, vous ramener à la vie !

Conclusion : l’architecte d’intérieur est l’intermédiaire entre vous et votre espace de rêve

En somme, l’architecte d’intérieur n’est rien d’autre qu’un intermédiaire entre vous et l’appartement de vos rêves. Si vous tenez véritablement à vos rêves, il vous faudra établir avec l’architecte un dialogue franc et optimiste. Un bon architecte d’intérieur aura les compétences aussi bien que le goût esthétique afin de mettre au monde votre projet. Mais pour le faire dans les meilleures conditions, il vous faut être le plus avenant possible (ce qui ne vous dispense pas d’être exigeant !). Un bon architecte d’intérieur doit toujours être à votre écoute, mais aussi avoir l’esprit d’optimisation. Le professionnel a en tête à la fois la technique aussi bien que l’esthétique, mais également le budget, la qualité, et les délais. Un bon architecte d’intérieur saura jongler avec tous ces composants afin de vous offrir sur un plateau l’appartement de vos rêves. Il existe des architectes d’intérieur très compétents dans les 3e et 8e arrondissements de Paris par exemple, ou encore, à la Défense. Si vous avez aimé cet article, on vous donne aussi quelques conseils avisés afin de bien choisir votre architecte d’intérieur.

aménager un bureau chez soi

Aménager un bureau chez soi en toute simplicité

Aujourd’hui, de plus en plus de travailleurs indépendants décident d’opter pour la solution casanière, et de travailler chez eux. Ils s’assurent ainsi un confort et une tranquillité exceptionnelle. Mais deux inconvénients reviennent souvent : la difficulté à se concentrer et (souvent, lorsque l’on vit à Paris) l’exiguïté de l’espace. Mais comment faire alors pour aménager un bureau chez soi en toute simplicité ? Un architecte d’intérieur spécialisé vous dit tout dans cet article !

Aménager un bureau, d’accord, mais où ?

C’est souvent la question que l’on se pose. Ce, surtout lorsque l’on vit dans un appartement parisien, parfois assez exigu. Alors comment faire ? La réponse : il faut optimiser l’espace, tout simplement ! On a parfois dans l’idée que « bureau = une pièce complète ». Mais heureusement que les architectes d’intérieur sont là pour nous faire réfléchir « out of the box » (hors des cadres). Un bureau peut être aménagé dans une pièce déjà préexistante, sous forme d’espace de travail, par exemple. Avez-vous entendu parler des fablabs, ou encore des coffices ? Inspirés par les expérimentations de la Silicon Valley, ces espaces de travail déstructurent totalement les habitudes classiques des travailleurs, en proposant des espaces type café. Dans ces espaces, on peut à la fois travailler et discuter avec ses voisins, dans une ambiance d’osmose professionnelle.

Ainsi, il est possible de déstructurer la manière dont nous travaillons : vous pourriez par exemple travailler sur un pouf confortable, votre ordinateur sur les genoux, ou alors aménager un espace de travail dans une partie de la pièce. Il est également possible de placer un bureau dans une partie lumineuse de la salle à manger : cela vous parait-il si absurde ? En outre, un conseil pour le choix de votre bureau : choisissez un bureau en longueur, et, surtout, ne faites pas d’économies sur la chaise de bureau. Rappelez-vous que vous serez assis dessus huit heures par jour, si ce n’est plus ! Dans tous les cas, il est important d’aménager des espaces de rangement, qu’ils soient au niveau de vos pieds, ou bien au-dessus de votre tête. Si vous voulez plus de conseils concernant la décoration de votre chez vous, n’hésitez pas à faire appel aux services d’un décorateur d’intérieur !

Enfin, si l’espace est véritablement très exigu, on peut improviser : pourquoi ne pas installer un bureau pliable ? Ou bien aménager un placard : fermé pendant la nuit, mais ouvert le jour pour vous donner accès à une table de travail encastrée. Nous affectionnons particulièrement la solution du lit à poulies, qui vous permet de remonter votre lit au plafond pendant la journée. Ainsi, vous disposez de tout l’espace libéré par le lit pendant votre journée de travail ! Astucieux, n’est-ce pas ?

Mais la concentration dans tout ça ?

Ah, la concentration ! Une question qui se pose de plus en plus pour les personnes travaillant chez elles ! Si vous optez pour un bureau ouvert, vous craignez peut-être le dérangement, en effet, surtout si vous avez une petite famille. L’open-space, ça ne vous branche pas ? Optez alors pour une cloison fine coulissante. C’est très facile à installer (ou à désinstaller), et ça vous garantie un peu de tranquillité, sans vous couper du monde pour autant !

Conclusion : pour aménager un bureau chez soi, apprenons à penser « out of the box » !

En résumé, un architecte d’intérieur vous permettra de considérer votre espace au-delà des cadres préétablis. Un bureau n’a pas à être forcément une pièce à part entière. Il n’a pas non plus à être délimité par une cloison. Il vous est possible d’aménager un coin lumineux de la salle à manger par exemple. Ou bien d’utiliser un placard afin d’y encastrer votre futur espace de travail. Nous préconisons également la solution du lit à poulies, qui permet de monter ce dernier au plafond pendant la journée. Vous avez ainsi accès à l’espace de dessous pendant la journée.

Si vous êtes intéressés par nos solutions, des architectes et décorateurs d’intérieurs très compétents peuvent intervenir à votre logement. Et ce, pour des tarifs très raisonnables. Consultez cet article afin de savoir si vous avez le budget nécessaire en poche. Il existe des architectes d’intérieur intervenant dans toute l’Ile-de-France, et notamment dans les 5e, 16e, et 18e arrondissements de Paris.

décorer votre salon haussmannien

Comment décorer votre salon haussmannien ?

Vous souhaitez décorer votre salon haussmannien, mais vous ne savez pas par où commencer ? Nos décorateurs d’intérieur peuvent vous donner quelques astuces afin d’élaborer une décoration idéale. Nous sommes à votre écoute afin de mettre au monde un projet qui soit tout à fait en accord avec vos goûts personnels (ainsi que votre budget !). Voici quelques conseils généraux pour commencer.

1.Mettez en valeur les moulures et les boiseries

Afin de décorer votre salon haussmannien avec goût, il faut les souligner : les moulures et les boiseries ressortent particulièrement dans un appartement de ce type. Elles apportent un caractère unique au logement, mais elles contribuent également à sa splendeur. La chose la plus stratégique à faire consiste alors à éviter le plus possible de cacher ces moulures et boiseries, en espaçant suffisamment les meubles. La tendance est au minimalisme : aussi bien dans les immeubles modernes que classiques. Et un appartement haussmannien ne fait pas exception !

2. Pour décorer votre salon haussmannien, évitez l’encombrement

Le second point se déduit du premier, mais on peut toujours le souligner. Au temps d’Haussmann, au XIXe siècle, il était de bon ton pour les aristocrates d’avoir des appartements très encombrés. Ce choix de décoration d’intérieur visait à montrer l’opulence des occupants. Les meubles eux-mêmes étaient richement décorés selon un style Second Empire. Cependant, aujourd’hui, ce style donnerait une impression de trop-plein. On aurait alors l’impression que l’espace ne respire pas assez, et que la circulation y est trop difficile. La solution consiste, dès lors, à faire un choix parcimonieux de son mobilier. Parfois, « Less is more » comme disent les Anglais ! L’heure est donc à l’optimisation de l’espace.

3. Pour décorer votre salon haussmannien, optez pour un style minimaliste

Les meubles style Second Empire, c’est joli, certes… Mais dans un salon haussmannien, ça peut paraitre « too much » ! Les moulures et les boiseries haussmanniennes sont déjà très élaborées, alors évitons d’en rajouter. Le mieux est encore d’opter, quant aux meubles, pour un style scandinave. Le style scandinave, comme vous le savez peut-être, est très épuré : surfaces lisses sans fioritures d’aucune sorte, arborant souvent une couleur beige ou blanc cassé. L’énorme avantage du style scandinave, c’est qu’il est transposable partout, et également (vous l’aurez deviné) dans un salon haussmannien. En effet, l’équilibre entre la sobriété des meubles nordiques et les motifs haussmanniens s’accordent presque sans effort.

4. Enlevez-moi ces rideaux !

Comme les meubles anciens, les rideaux contribuent à appesantir l’espace. Dans un appartement haussmannien, quelques motifs sur ces rideaux peuvent vite donner une impression quasi-rococo. C’est joli, mais c’est souvent un peu lourd ! Alors, retirons bien vite ces rideaux pour installer des stores modernes. Vous gagnerez en espace, en luminosité, ainsi qu’en ergonomie !

5. Et pourquoi pas des luminaires suspendus ?

Comme les rideaux, les lampes peuvent vite encombrer votre espace. Le mieux est encore de faire venir la lumière du plafond, afin de réduire le nombre de lampe au maximum. Pour des luminaires suspendus, un style simple, voire géométrique (à la manière des pays nordiques) s’accordera très bien avec les moulures qui bordent les plafonds. Une lumière habilement orientée pourra même faire ressortir ces moulures, créant ainsi un effet des plus chics ! Pour faire effectuer ce genre de travaux, n’hésitez pas à faire appel à un architecte d’intérieur. Nos architectes compétents peuvent intervenir chez vous dans des délais très raisonnables et pour des tarifs honnêtes. Nous intervenons dans toute l’Ile-de-France, et notamment dans les 4e et 18e arrondissements de Paris, par exemple, ou encore dans les Hauts-de-Seine.

Conclusion : Less is more !

Vous aurez compris la ligne directrice de cet article : les appartements haussmanniens, même nus, arborent déjà des motifs complexes. Alors, pourquoi en rajouter ? Le mieux consiste à en faire le moins possible. Nous vous conseillons surtout d’opter pour des meubles scandinaves très épurés. Leur simplicité mettra en valeur la beauté des moulures et des boiseries. Achetez-les, mais avec parcimonie ; nous ne voulons surtout pas rendre votre espace architectural irrespirable. Ensuite, retirez les rideaux et les lampes : ces deux éléments peuvent être remplacés par des stores électriques, et des luminaires suspendus. Ainsi votre espace sera aussi épuré que moderne. Contactez-nous pour plus de conseils !

contacter un décorateur d'intérieur

4 questions à se poser avant de contacter un décorateur d’intérieur

Après des semaines de recherche, vous avez enfin trouvé le décorateur d’intérieur qui vous convient. Félicitations ! Mais, attendez… Avez-vous pensé aux points que vous alliez aborder lorsque vous allez contacter ce décorateur d’intérieur ? Vous ne pouvez pas parler de n’importe quoi : aborder la couleur du salon, pour enchainer ensuite sur vos problèmes d’isolation, et terminer sur la taille des fenêtres… Le décorateur d’intérieur possède certaines compétences, qui ne sont pas forcément celles d’un architecte d’intérieur : il y a des différences non négligeables entre les deux métiers. Et puis, entre les deux, nous ne parlons pas du même budget ! Mais comment faire pour aller droit au but, et faire en sorte que le premier rendez-vous soit aussi rapide qu’efficace (et donc, sans doute moins couteux) ? Dans cet article, on vous donne quelques conseils (c’est cadeau !).

1.Quelle est l’étendue de votre problématique ?

Vous avez sans doute un projet, mais a-t-il été bien défini ? S’agit-il de rénover une petite pièce, ou bien de tout changer dans votre espace de vie ? Ces questions doivent entrer en compte avant de contacter un décorateur d’intérieur. Si votre projet est complexe, vous aurez sans doute besoin que le décorateur apporte planches, dessins, et modélisations 3D, ou encore, des échantillons de matière. Qui fera les achats ? Vous ou bien lui ? Si c’est le décorateur d’intérieur, vous les expédiera-t-il, ou bien devrez-vous aller les chercher vous-même ? Ces petits détails entrent grandement en compte, dans la détermination du budget notamment.

Attention également à ne pas déborder hors de son domaine de compétence dans le cours de la conversation. La couleur de la cuisine, le décorateur d’intérieur peut s’en occuper. L’isolation de la chambre ou encore les problèmes de plomberie de la cuisine, c’est le travail d’un architecte d’intérieur ou d’un plombier. Il ne s’agit pas du tout les mêmes métiers ! Il se peut que le décorateur collabore avec des maîtres d’oeuvre, mais encore faut-il les prévenir a priori !

2. Quel est votre budget pour un décorateur d’intérieur ?

Le budget a une importance primordiale dans la naissance de votre projet. Il risque malheureusement de beaucoup limiter certaines de vos intuitions. Ces idées peuvent paraitre grandioses sur le papier, mais peu réalistes à mettre en place en réalité. Être exactement au clair sur le budget que vous désirez, c’est permettre à l’architecte de déterminer exactement la gamme de matériaux avec laquelle il va travailler. Cela va donc influencer énormément son travail.

3. Quel est votre timing ?

Combien de temps avez-vous à votre disposition pour ces travaux ? 3 semaines, 6 mois… ? Pour des raisons de budget, il peut devenir nécessaire de saucissonner les travaux en plusieurs sessions. Rappelez-vous également que la commande de luminaires ou de mobilier peut entrainer des délais de 3 semaines à 3 mois ; mieux vaut alors être sûr d’avoir du temps devant soi !

4. Qu’est-ce que vous aimez ?

Sans doute la question la plus importante, avec une autre : qu’est-ce que vous n’aimez pas ? L’idéal pour un décorateur d’intérieur consiste à avoir deux portfolios : le premier sera composé des choses que vous adoreriez voir dans votre appartement. Il faut penser en terme de couleurs, de textures, de meubles, de luminaires, de luminosité, d’espace, etc. Ce premier portfolio sera un guide précieux pour le professionnel auquel vous ferez appel. Le second est facultatif, mais il pourra être très amusant à concevoir : toutes les choses que nous n’aimeriez absolument pas voir dans votre appartement. Les meubles et les couleurs les plus hideuses et inharmonieuses que vous pourrez trouver. Pensez-y !

Conclusion : avant de contacter un décorateur d’intérieur, soyez au clair sur votre projet

On ne vous demande pas de tout préparer au mètre carré près, mais d’avoir une idée claire de vos goûts, de votre budget, de votre timing, et de vos problématiques spécifiques. Un bon moyen de mettre votre décorateur d’intérieur sur la bonne voie, consiste au moins à lui proposer un portfolio qui comporte les éléments que vous souhaiteriez retrouver dans votre petit nid douillet. Le décorateur d’intérieur est l’intermédiaire entre vous et vos envies. Si vous souhaitez faire le maximum d’économies en terme d’argent et de temps, la clarté sera toujours une alliée de choix ! Il existe des décorateurs d’intérieur très compétents intervenant dans les 4e, 8e, et 18e arrondissements de Paris, par exemple. Si vos travaux le nécessitent, faites également appel à un architecte d’intérieur. Enfin, si vous souhaitez vendre votre bien, un home stager serait peut-être la bonne solution.

choisir son architecte d'intérieur

4 conseils pour choisir son architecte d’intérieur

Choisir son architecte d’intérieur pour une rénovation n’est pas une action anodine. Il s’agit bien ici du genre de situation où il ne faut pas s’engager à la légère ! Nous parlons peut-être du projet de toute une vie : allez-vous laisser votre bébé entre les mains d’un incompétent, ou d’une personne à qui vous ne faites pas totalement confiance ? Bien sûr, tout le monde n’est pas ami avec le premier architecte d’intérieur venu. Il faut bien entreprendre ses recherches de son côté, et parfois, remettre son projet entre les mains d’un inconnu. Mais comment faire alors ? Dans cet article, on vous donne quelques astuces…

1.Bien définir son projet a priori

Avant l’accouchement, la première étape consiste à savoir si votre bébé va être un garçon ou une fille… En tout cas, en architecture d’intérieur, c’est d’une importance majeure ! Choisir son architecte d’intérieur commence par la connaissance du projet dont on a envie. S’agit-il de la rénovation d’une seule pièce, ou bien de tout votre appartement ? 10, 20, 30, 50, ou encore 100 mètres carrés ? Quelle palette de couleur envisagez-vous pour la pièce ? Faut-il changer portes et fenêtres ? Ou bien simplement passer un coup de peinture et changer les meubles de place ? Ces questions vous permettront de bien définir en amont, non seulement votre projet, mais également le profil dont vous avez besoin pour le réaliser… et votre budget aussi !

2. Avez-vous besoin d’un architecte d’intérieur ou simplement d’un décorateur ?

Comme votre projet est maintenant super bien défini (quelle rapidité !), vous allez pouvoir déterminer le profil dont vous avez besoin pour le mettre au monde. Si votre projet implique d’abattre des cloisons, de modifier la plomberie, ou bien de remettre aux normes votre système électrique… Vous allez avoir besoin d’un architecte d’intérieur. En revanche, s’il s’agit simplement de mettre un coup de peinture et de changer quelques meubles, optez plutôt pour un décorateur d’intérieur.

Il existe en effet une différence de taille entre ces deux professions : l’architecte d’intérieur a fait (en général) 5 ans d’étude et il est habilité à la maitrise d’oeuvre. C’est-à-dire qu’il a le droit de demander joyeusement à des ouvriers de casser vos murs (avec votre permission quand même). Le métier de décorateur d’intérieur cependant, ne requiert aucun diplôme. Le décorateur d’intérieur est donc moins qualifié, mais aussi beaucoup moins cher (ce qui est toujours sympathique).

3. Quel est votre budget ?

Compte tenu de ce que nous venons de dire, vous comprenez maintenant pourquoi il est si important de savoir dès le départ si vous avez besoin d’un architecte d’intérieur, ou bien simplement d’un décorateur. Le décorateur d’intérieur vous fera évidemment payer sa prestation, ainsi qu’une liste de shopping. Celle-ci sera composée de meubles que vous et lui considérez comme nécessaires afin de relooker votre intérieur. Pour un architecte d’intérieur, c’est plus intense. S’attaquer aux murs de votre appartement requiert l’intervention d’ouvriers, comme des plombiers et des électriciens, par exemple. L’architecte devra alors se faire accompagné par un bureau d’étude technique, afin de mener à bien les travaux. Evidemment, il faudra payer tout ce beau monde ! C’est pourquoi il est si important que vous réfléchissiez bien à la nature de votre projet en amont…

4. Multipliez les devis pour choisir votre architecte d’intérieur ou votre décorateur

Le dernier point est le plus important. Que vous ayez recours à un décorateur ou à un architecte d’intérieur, n’hésitez pas à multiplier les devis. Prêtez surtout attention aux devis les plus détaillés, et, surtout, méfiez-vous des prix trop compétitifs ; en général, il y a anguille sous roche ! Un bon architecte d’intérieur vous livrera tous les devis nécessaires, ainsi que les contrats à signer avec les diverses entreprises de travaux. Il vous accompagnera également jusqu’à la réception des travaux, c’est-à-dire leur fin. Il vous remettra alors le procès verbal de réception des travaux, et vous conseillera en cas de litige sur le chantier.

Conclusion : visez le meilleur pour votre projet

La première étape reste la plus importante : quel est exactement la nature de votre projet ? Ce choix initial vous permettra de vous diriger, soit vers un décorateur, soit vers un architecte d’intérieur. Par là même, vous pourrez déterminer aisément le budget à engager. Dans tous les cas, n’hésitez pas à multiplier les devis, afin d’avoir un maximum d’éléments de comparaison. Par ailleurs, un bon architecte d’intérieur saura vous délivrer :

  • Le dossier avec la liste des entreprises de travaux partenaires ;
  • Les devis et contrats de travaux à signer.

Si vous recherchez des architectes d’intérieurs, décorateurs, ou même home stager compétents, il en existe dans les 4e, 5e, et 18e arrondissements de Paris, par exemple.

créer une chambre

Réaménagement de votre appartement pour créer une chambre

Le réaménagement de votre appartement pour créer une chambre est tout à fait possible. Vos murs ne sont pas indestructibles, et il existe des architectes d’intérieur compétents qui sauront vous conseiller sur la démarche à suivre afin d’aménager l’espace de vos rêves. Les travaux peuvent être plus ou moins conséquents selon vos exigences et votre budget. En outre, des architectes d’intérieurs compétents ont l’expertise afin de mener des travaux de manière optimale aussi bien que consciencieuse. Ils sauront vous faire penser « out of the box » (hors des cadres préétablis) comme disent les Anglais, et optimiser votre espace pour vous en faire gagner. Mais quelles sont, alors, leurs astuces afin de créer une chambre dans un espace limité ?

Avez-vous pensé à créer une cloison ?

La création d’une cloison est une bonne solution, surtout si vous avez à votre disposition une grande pièce. Rappelons qu’une chambre doit faire au moins 9 m2, dès lors, ce scénario n’est possible que dans une pièce faisant au moins 20m2. De même, il faut bien penser au fait que votre nouvelle pièce doit comporter au moins une fenêtre. En terme de construction, il existe des solutions simples afin de réaménager votre espace : pourquoi ne pas utiliser des carreaux de bétons cellulaires, légers et faciles à installer ? Vous pouvez même vous y essayer tout.e seul.e ! Au cas où l’une des deux nouvelles pièces manquerait de luminosité, on peut également insérer des carreaux de verre dépoli, ce afin de faire passer la lumière tout en conservant votre intimité.

Si l’espace s’avère être trop réduit, pourquoi ne pas opter pour une verrière amovible ? L’installation est assez simple, et la verrière elle-même prend peu de place. Vous pourrez ainsi laisser passer la lumière dans votre nouvel espace, en plus d’y avoir un accès simple et ludique. Si vous craignez de perdre en intimité à cause du verre, pourquoi ne pas faire comme avec les carreaux, et le polir ? On fera ainsi d’une pierre deux coups, en conservant, à la fois, luminosité et intimité.

Jouer avec la cuisine et la salle de bain pour créer une chambre

Si la solution de la cloison ou de la verrière ne vous conviennent pas, on peut entreprendre des travaux de plus grande envergure. Il est possible, par exemple, de faire migrer une cuisine ou une salle d’eau dans une pièce préexistante. La cuisine peut ainsi être à l’américaine, et donner sur le salon. Il existe également des solutions très ingénieuses afin d’aménager une jolie salle de bain dans votre chambre : c’est super pratique ! Ainsi, la pièce qui était auparavant la cuisine ou la salle de bain peut être transformée en chambre. Astucieux, non ?

Enfin, si vraiment ça ne va pas, on peut carrément casser les murs, et réaménager l’espace de fond en comble. Il faudra alors, cependant, refaire le système électrique, et bien faire attention à ce qu’il soit aux normes. Cette procédure sera évidemment plus longue et plus couteuse, mais rien n’est trop beau pour créer l’appartement de vos rêves !

Et la mezzanine, dans tout ça ?

Enfin, si vous disposez d’une belle hauteur sous plafond, nous pouvons créer une mezzanine. Nous y mettrons alors la chambre. Cette solution peut s’avérer être aussi jolie que conviviale, puisque la mezzanine ouvrira sur la pièce en contrebas. Par ailleurs, cette option propose un subtil équilibre entre intimité et convivialité. De plus, on fait ainsi circuler la lumière de manière optimale dans l’espace.

Conclusion : faites appel à un architecte d’intérieur afin de créer la chambre de vos rêves

Le réaménagement de votre espace est plus simple que vous ne le croyez : si vous possédez un grand espace ou bien une large hauteur sous plafond, vous pouvez opter pour une mezzanine, ou bien une cloison, qu’elle soit en dur ou en verre. Il vous est également possible de jouer avec la disposition de votre salle de bain et de votre cuisine. Vous pouvez alors choisir d’installer une cuisine américaine dans votre salon, ou une salle de bain dans votre chambre. Il existe des modèles ravissants de ce type de disposition qui vous tenteront surement !

Enfin, vous pouvez décider de tout casser pour tout réaménager : c’est courageux, mais parfois nécessaire. Il faudra alors bien faire attention à prévoir son budget, ainsi que la remise aux normes de votre logement. Si l’une de ces solutions vous intéresse, faites appel à un architecte d’intérieur compétent. Il existe des architectes d’intérieur travaillant dans les 4e, 5e, et 18e arrondissements de Paris, par exemple. Si vous voulez créer une chambre dans l’optique d’une vente future de votre bien, pourquoi ne pas s’offrir les services d’un home stager ?

home staging

Faire une plus-value de votre appartement avec du home staging

Il est difficile de vendre son appartement parisien au meilleur prix. Les acheteurs potentiels sont souvent très exigeants sur la qualité, de l’espace aussi bien que des infrastructures. Tant de critères entrent en jeu : la lumière, l’isolation sonore, l’emplacement, le quartier, la disposition… Comment se donner les meilleures chances afin d’être sûr de séduire le bon acheteur ? Eh bien, figurez-vous qu’il existe une branche dédiée à cette entreprise de séduction de l’acheteur de bien immobilier : le home staging. Les compétences du home stager sont proches de celles de l’architecte d’intérieur, mais pas tout à fait similaires.

Le home staging recherche un équilibre subtil entre le cosy et l’impersonnel

Le principe du home staging consiste à mettre en scène votre appartement afin que le visiteur intéressé puisse se projeter dans l’espace. Dans un premier temps, le travail du home stager consistera à réarranger les meubles de votre appartement. Il réarrangera également les points lumineux (lampes, etc.). L’épuration et le retrait de certains meubles fait également partie de son travail. Il doit, par ailleurs, retirer tous les objets personnels vous concernant. Ce, afin d’insuffler une forme d’impersonnalité à l’espace de votre bien. Le but du home stager consiste ainsi à trouver un équilibre subtil entre le cosy et l’impersonnel. Par conséquent, le client pourra se déplacer sans heurt dans l’espace, tout en y projetant sa vie rêvée.

Le home staging cumule les savoir-faire de l’architecture d’intérieur et de la décoration d’intérieur

Le home stager brasse des qualités à mi-chemin entre celles du décorateur d’intérieur, et celles de l’architecte d’intérieur. Il est, en effet, capable de décorer votre appartement pour le mettre en scène sous son meilleur jour. Toutefois, il peut également faire des travaux plus en profondeur. Ces derniers, appellent évidemment un budget plus conséquent, mais pensons à rester exigeants : il s’agit de la vente de votre bien immobilier, tout de même ! Ainsi, les travaux que peut entreprendre le home stager peuvent être plus ou moins superficiels. Il peut s’agir de repeindre les murs, par exemple. Les travaux peuvent également être plus conséquents : refaire les sols, changer les fenêtres, les portes, casser des cloisons, etc.

Une esthétique en vogue, parmi d’autres, est le look scandinave, à base de beige et de blanc cassé. Les appartements qui adoptent cette esthétique transmettent bien l’impression que l’on recherche en home staging : une impression de page blanche, symbolisant une nouvelle vie, sans pour autant verser dans une froideur d’hôpital (ce, grâce aux beiges). Par ailleurs, les expertises multiples du home stager lui permettent, entre autres choses, d’optimiser l’espace afin de vous faire gagner du mètre carré. Et dans une ville comme Paris, on ne peut pas dire que ce soit du luxe ! Il existe des tonnes d’idées astucieuses afin d’optimiser assez simplement l’espace de votre appartement parisien : mettre votre lit sur poulies, par exemple, afin de le pousser au plafond et gagner du mètre carré pendant la journée ; ou encore, placer une petite salle de bain charmante dans votre chambre, et réinvestir l’espace de l’ancienne salle de bain… Les possibilités sont nombreuses et enthousiasmantes !

La remise aux normes

Une facette moins glamour de la mise en vente d’un bien concerne la remise aux normes de votre appartement. Soyez bien sûr que votre système électrique ou votre plomberie soient aux normes en vigueur au moment de la vente. Les acheteurs sont souvent freinés par le fait de devoir effectuer eux-mêmes des travaux dans un appartement (ce qui serait bien dommage pour vous…).

Conclusion : investir dans un home stager, c’est garantir une plus-value conséquente sur son appartement parisien

Un home stager est un investissement comme un autre : on peut être frileux à l’idée de dépenser cet argent, mais on oublie souvent qu’il nous reviendra au double (ou plus) par la suite. Vous offrir les services d’un home stager, c’est garantir que votre appartement soit vu sous son meilleur jour, et ainsi, cela vous permettra de le vendre au prix fort. Rappelez-vous : la première impression compte énormément ! Le home stager est seul à avoir l’intuition aussi bien technique qu’artistique afin de faire de votre appartement un paradis qui inspire des vies fantasmées chez tous vos acheteurs potentiels. Des home stagers compétents peuvent intervenir chez vous dans les 2e, 3e, et 5e arrondissements de Paris, par exemple.

meeting, bureau, architecte, architecte d'intérieur, décorateur d'intérieur

Architecte d’intérieur, décorateur d’intérieur, quelles sont les différences ?

Vous souhaitez rénover votre appartement ? Très bien, faisons donc appel à un architecte d’intérieur ! Ou alors… peut-être à un décorateur ? Mais en fait, quelles sont les différences entre ces deux métiers, et comment savoir à qui faire appel ? Dans cet article, on vous en dit un peu plus.

1.L’architecte classique

D’abord, il y a l’architecte classique. On vous en dit deux ou trois mots brièvement. L’architecte s’occupe des fondations et de la structure des bâtiments, ainsi que du suivi et de la coordination des travaux. Diplômé d’État, il a suivi une formation d’au moins cinq ans, et à obtenu l’Habilitation à exercer la maîtrise d’oeuvre en nom propre (HMONP). Il est obligatoire d’avoir recours à un architecte pour des rénovations de plus de 150 m².

2. L’architecte d’intérieur

La profession d’architecte d’intérieur est moins réglementée que le métier d’architecte classique. L’architecte d’intérieur doit également être diplômé et souscrire à une assurance décennale afin d’être habilité à la maîtrise d’oeuvre. Il a le droit de travailler sur des espace de moins de 150 m² et peut également prendre en charge le suivi de chantier.

En outre, l’architecte d’intérieur est spécialisé pour tout ce qui concerne le réagencement d’espaces intérieurs. Il peut donc faire effectuer les travaux qui permettront d’optimiser l’agencement physique de votre appartement ou de votre maison. Réussir à réagencer les murs et les fenêtres peut permettre de grandement optimiser la distribution de la lumière dans votre lieu de vie, par exemple. Les cinq sens sont à considérer dans l’architecture d’intérieur. La peinture et les miroirs sont également une excellente manière de transformer l’espace du tout au tout. Les architectes d’intérieurs sont capables de faire des miracles, notamment pour ce qui est de l’optimisation de votre appartement parisien : changer la salle de bain en cuisine, mettre une salle de bain dans votre chambre, créer un lit/dressing… Souvent, leur expertise se double d’une imagination débordante, laquelle vous aidera souvent à penser au-delà du cadre.

3. Le décorateur d’intérieur

Pour être décorateur d’intérieur, il ne faut aucune formation, mais beaucoup de goût. En effet, ne sous-estimez pas la capacité de ces artistes à totalement changer votre espace de vie, et votre vie en général ! Le décorateur d’intérieur ne peut pas réagencer l’espace solide (casser des murs par exemple) mais ils peut, en revanche, vous donner des solutions très astucieuses afin de réorganiser votre mobilier. Il est possible, en outre, qu’il suggère de nouveaux meubles, ainsi que leurs couleurs, ou alors de nouveaux matériaux pour des rideaux, par exemple. Le style qu’il proposera sera (on l’espère) cohérent et en accord avec vos envies.

Un bon décorateur saura être à votre écoute afin de pouvoir capturer votre style, et son objectif sera de faire en sorte que vous vous sentiez bien dans votre espace. Faire appel à un décorateur d’intérieur peut être une bonne solution si vous n’avez pas forcément envie de mettre votre appartement en chantier. C’est également une solution souvent moins couteuse, que celle qui consiste à faire appel à un architecte très spécialisé. Par ailleurs, le décorateurs d’intérieur peut intervenir dans des magasins (boutiques, vitrines) ou encore dans un cadre événementiel (fêtes…).

Conclusion : architecte ou décorateur d’intérieur – une question de budget ?

En bref, les décorateur d’intérieur sont moins qualifiés que les architectes d’intérieur, et possèdent donc bien moins de marge de manoeuvre sur votre espace. Cependant, ils restent beaucoup moins coûteux. Si vous avez simplement envie de changer de décor, le décorateur d’intérieur compétent saura jouer avec l’espace afin de le mettre en valeur, ainsi que les meubles qu’il aura suggérer. Son expertise porte aussi bien sur la réflexion de la lumière (miroir) que sur les couleurs, ou sur les matériaux que présente votre espace de vie. Vous pouvez trouver des architectes et des décorateurs d’intérieur, par exemple, dans les 4e, 8e, et 15e arrondissements de Paris.

Si vous souhaitez vendre votre bien, vous pouvez également considérer l’intervention d’un home stager. Le home stager est un professionnel chargé d’épurer l’espace de votre appartement afin de le rendre propre à la vente ou à une visite. Son but est de faire en sorte que les acheteurs potentiels puissent s’imaginer dans l’espace, et que celui-ci puisse donc, se plier aux projections de leur vie rêvée.

optimiser l'espace de son appartement parisien

3 conseils d’un architecte d’intérieur pour optimiser l’espace de votre appartement parisien

« Paris sera toujours Paris ! » Ses monuments historiques, ses parcs somptueux, et ses… appartements exigus aux loyers honteusement élevés ! Ah là là, mais comment faire pour optimiser ces espaces, qui semblent toujours trop réduits ?

Si seulement nous pouvions repousser les murs… Malheureusement, les choses ne sont pas aussi simples. Si l’on veut gagner de l’espace dans son lieu de vie, on peut d’abord penser à se débarrasser des affaires qui ne nous sont pas tout à fait indispensables, comme le préconisent Béa Johnson, ou encore Marie Kondo, par exemple. Avez-vous vraiment besoin de cette cent-cinquantième paire de chaussures, ou de cette sixième guitare électrique ?

Plus sérieusement, il est vrai que les appartements parisiens d’aujourd’hui sont un vrai casse-tête pour ce qui est du rangement ; même pour les choses les plus basiques. Sincèrement, quel parisien a véritablement assez de place dans sa cuisine pour 1/ tous les objets électroménagers de base, et 2/ un plan de travail ?

Heureusement, dans ces moments difficiles, une personne providentielle peut vous venir en aide : il s’agit de l’architecte d’intérieur. Voici quelques uns de ses sages conseils, que nous vous transmettons dans notre grande bonté.

1.Du blanc, du beige, des miroirs, des fenêtres

Ce premier conseil ne concerne pas véritablement le réarrangement des objets stricto sensu, mais il est très utile. Le blanc et le beige contribuent a refléter la lumière, afin de la conserver un maximum dans votre appartement (tout le monde n’a pas vue sur les Grands Boulevards !). C’est également le cas des miroirs, qui contribuent par ailleurs à agrandir l’espace. Si vous êtes prêt à mettre des moyens, vous pouvez enfin faire agrandir vos fenêtres, afin d’optimiser l’entrée de la lumière.

2. Faites disparaitre votre lit

Non, ce deuxième point n’est pas une célébration de l’insomnie, mais un conseil très astucieux. Il existe plusieurs manière d’optimiser l’espace occupé par un lit. Le premier, et vous y avez peut-être pensé, consiste à opter pour un canapé-lit, que l’on peut replier pendant la journée. Mais d’autres options existent ! Avez-vous pensé à installer un lit à poulies ?

Cette solution vous permet de remonter le lit pendant la journée, et d’avoir totalement accès à l’espace du dessous. Et dans cet espace, pourquoi ne pas installer un dressing ? Sans forcément passer par l’option des poulies, vous pourriez, en effet, directement installer le lit au-dessus du dressing. Dans un tout autre style, vous pourriez également cacher le lit dans une estrade, et le sortir pendant la nuit.

3. Jouez avec la cuisine et la salle de bain

La cuisine et la salle de bain sont toutes deux reliées à la plomberie, ce qui permet certaines optimisations. Vous pouvez, pourquoi pas, transformer une salle de bain en cuisine. Certaines personnes audacieuses, ont même opté pour un transfert de leur salle d’eau dans leur chambre, en y faisant installer un lavabo, un miroir, et même une douche ! Vous n’y croyez pas ? Pourtant c’est quelque chose que l’on voit très souvent dans les hôtels.

Alors pourquoi pas chez vous ? A condition que vous ayez des toilettes séparées, vous auriez alors une petite salle d’eau intime, une grande cuisine, et votre ancienne petite cuisine, que vous pourriez ensuite reconvertir à votre guise.

Conclusion : les architectes d’intérieur vous aideront à penser « out of the box »

Les possibilités d’optimisation des espaces parisiens sont très nombreuses, et, souvent, nous nous laissons enfermés dans des idées préconçues : il me faut tel nombre de meubles, chaque pièce a un rôle assigné et inamovible, etc. Cet article n’a fait qu’effleurer les myriades de possibilités qui s’offrent à vous : pourquoi pas un escalier/dressing ? Des placards camouflés dans le sol ? Une table qui se replie contre le mur pendant la journée ? Ou un escalier dépliant ?

En effet, il est possible de créer des dressings/mezzanines sans accès apparent. Seul un escalier dépliant, dissimulé dans un tiroir vous permet alors d’y accéder. C’est fou, non ? Y auriez-vous pensé ?

Tant de possibilités enthousiasmantes existent ! Un architecte d’intérieur vous aidera à déployer votre imagination et à transformer votre espace intérieur en un cocon douillet, lumineux, et, surtout, spacieux. Les architectes d’intérieurs savent vous faire penser « out of the box », comme disent les Anglais. Des architectes compétents peuvent vous offrir leurs services dans les 4e, 8e, et 18e arrondissements de Paris, et en Ile-de-France (dans le 92 par exemple).

Optimiser son espace est un atout majeur si vous souhaitez vendre votre bien. Dans cette optique, avez-vous pensé à faire appel aux services d’un home stager ? Ce dernier pourra optimiser votre espace pour le rendre plus attractif auprès des acheteurs potentiels.

home staging

4 conseils home staging par un architecte d’intérieur parisien

Le home staging consiste à mettre en valeur un appartement ou une maison en effectuant quelques réorganisations astucieuses. Il s’agit d’un art extrêmement utile afin de mettre en valeur votre bien, et donner une première impression marquante. En effet, il est difficile pour un loueur ou un acheteur potentiel, de se projeter dans un appartement complètement vide. A l’inverse, il est également très difficile de s’imaginer vivre au milieu des meubles et des photos de famille de quelqu’un d’autre ! Une entreprise d’architecture d’intérieur peut vous offrir les services d’un home stager. Ce dernier peut par exemple procéder de la sorte : conserver certains de vos meubles afin de donner une idée de la manière dont l’espace pourrait être utilisé, sans pour autant brider l’imagination du loueur/acheteur potentiel. Tout l’art du home staging tient, dès lors, dans cet équilibre ténu entre le possible et l’impersonnel. Dans cet article, on vous donne quelques conseils et pistes de réflexion, afin de bien réussir votre home staging.

1.Premier conseil : offrez-vous les conseils d’un home stager !

Un home stager vous conseille de vous offrir les conseils d’un home stager ! Ça peut sonner comme un pléonasme, mais en réalité, le conseil est avisé. Il est courant que des personnes voulant vendre ou louer leur bien s’improvisent home stager, et réarrangent leurs meubles selon leur intuition. Même s’il est possible que cette intuition soit bonne, ces personnes n’ont souvent ni l’expertise, ni l’objectivité pour mettre en valeur leur bien. Non seulement le home stager apporte un regard extérieur, mais en plus il peut intervenir à différents niveaux : l’utilisation de la lumière, de l’espace, les couleurs, il peut conseiller et superviser des travaux en tout genre, etc. etc. Le home stager peut également vous aiguiller sur les tendances architecturales du moment. Le home stager a également de l’expertise en tant que décorateur, et pourra vous conseiller sur les matériaux de décoration à utiliser pour votre logement.

2. Rendez l’espace impersonnel

Ce conseil a déjà été évoqué, et nous ne nous étendrons pas dessus. Sachez simplement qu’il est impératif de se débarrasser ou de cacher tous les objets trop personnels ou particulier qui pourraient distraire les loueurs/acheteurs de leur projection idéale. Dans ce cas, un home stager pourra apporter un regard extérieur que vous ne pouvez pas avoir, par définition, puisque c’est chez vous !

3. Utilisez la lumière et l’espace

Au-delà des objets personnels, il est important de se débarrasser de tous les meubles qui pourraient donner une impression d’encombrement de l’espace. Le minimalisme constitue souvent la clef d’un home staging réussi. Un canapé, une lampe, une table, quelques chaises, peut-être une télévision… Des objets plutôt indispensables de la vie quotidienne, qui permettent au loueur/acheteur de s’imaginer bouger dans le lieu et interagir avec lui. Pour la lumière aussi bien que l’espace, le miroir est un élément précieux, qui peut agrandir le logement, mais aussi y redistribuer la lumière. En architecture d’intérieur, il faut savoir ménager les cinq sens.

4. Méfiez-vous du blanc

Le blanc est merveilleux pour le home staging : il permet de redistribuer la lumière de manière optimale, et fait briller le logement, lui donnant une aura un peu paradisiaque. Le blanc, c’est aussi comme la page blanche, un nouveau départ pour une nouvelle vie fantasmée. Le blanc constitue, en somme, un argument métaphorique et commercial assez efficace… mais attention !

Trop de blanc peut donner une impression de froideur : vous proposez un logement, pas un hôpital ! A cet égard, le style scandinave est un bon exemple à suivre : le blanc y a une bonne part, mais il s’agit souvent d’un blanc cassé, qui part légèrement dans les bruns. Il s’accompagne souvent de couleurs pastel douces, qui se marient bien avec lui. Les couleurs sont ainsi claires, mais pas vives, ce qui donne une impression à mi-chemin entre confort et nouveauté : or, c’est exactement ce que l’on recherche.

Conclusion : le home staging est un art subtil

Le home staging peut paraitre simple, mais c’est en réalité un art qui demande effort, talent, et expertise. Les quelques conseils dispensés dans cet article sont succincts, mais ils restent précieux : rendez l’espace impersonnel, afin que tout un chacun puisse se projeter dans le logement ; utilisez l’espace et la lumière, et gardant un minimum de meubles et en utilisant des miroirs ; enfin, méfiez-vous du blanc, qui peut donner l’impression que l’on se déplace dans une clinique.

Un home stager saura mettre en pratique tous ces conseils et bien d’autres. Un simple article ne peut pas résumer tout le savoir-faire d’un corps de métier ! Si vous souhaitez que le travail soit fait correctement, n’hésitez pas à sauter le pas : il existe des home stager proposant leurs services à Paris, dans les 1er, 4e, et 9e, arrondissements, par exemple.

Pour aller plus loin dans votre décoration intérieur, voici quelques conseils sur les tarifs d’un architecte d’intérieur à Paris.