meeting, bureau, architecte, architecte d'intérieur, décorateur d'intérieur

Architecte d’intérieur, décorateur d’intérieur, quelles sont les différences ?

Vous souhaitez rénover votre appartement ? Très bien, faisons donc appel à un architecte d’intérieur ! Ou alors… peut-être à un décorateur ? Mais en fait, quelles sont les différences entre ces deux métiers, et comment savoir à qui faire appel ? Dans cet article, on vous en dit un peu plus.

1.L’architecte classique

D’abord, il y a l’architecte classique. On vous en dit deux ou trois mots brièvement. L’architecte s’occupe des fondations et de la structure des bâtiments, ainsi que du suivi et de la coordination des travaux. Diplômé d’État, il a suivi une formation d’au moins cinq ans, et à obtenu l’Habilitation à exercer la maîtrise d’oeuvre en nom propre (HMONP). Il est obligatoire d’avoir recours à un architecte pour des rénovations de plus de 150 m².

2. L’architecte d’intérieur

La profession d’architecte d’intérieur est moins réglementée que le métier d’architecte classique. L’architecte d’intérieur doit également être diplômé et souscrire à une assurance décennale afin d’être habilité à la maîtrise d’oeuvre. Il a le droit de travailler sur des espace de moins de 150 m² et peut également prendre en charge le suivi de chantier.

En outre, l’architecte d’intérieur est spécialisé pour tout ce qui concerne le réagencement d’espaces intérieurs. Il peut donc faire effectuer les travaux qui permettront d’optimiser l’agencement physique de votre appartement ou de votre maison. Réussir à réagencer les murs et les fenêtres peut permettre de grandement optimiser la distribution de la lumière dans votre lieu de vie, par exemple. Les cinq sens sont à considérer dans l’architecture d’intérieur. La peinture et les miroirs sont également une excellente manière de transformer l’espace du tout au tout. Les architectes d’intérieurs sont capables de faire des miracles, notamment pour ce qui est de l’optimisation de votre appartement parisien : changer la salle de bain en cuisine, mettre une salle de bain dans votre chambre, créer un lit/dressing… Souvent, leur expertise se double d’une imagination débordante, laquelle vous aidera souvent à penser au-delà du cadre.

3. Le décorateur d’intérieur

Pour être décorateur d’intérieur, il ne faut aucune formation, mais beaucoup de goût. En effet, ne sous-estimez pas la capacité de ces artistes à totalement changer votre espace de vie, et votre vie en général ! Le décorateur d’intérieur ne peut pas réagencer l’espace solide (casser des murs par exemple) mais ils peut, en revanche, vous donner des solutions très astucieuses afin de réorganiser votre mobilier. Il est possible, en outre, qu’il suggère de nouveaux meubles, ainsi que leurs couleurs, ou alors de nouveaux matériaux pour des rideaux, par exemple. Le style qu’il proposera sera (on l’espère) cohérent et en accord avec vos envies.

Un bon décorateur saura être à votre écoute afin de pouvoir capturer votre style, et son objectif sera de faire en sorte que vous vous sentiez bien dans votre espace. Faire appel à un décorateur d’intérieur peut être une bonne solution si vous n’avez pas forcément envie de mettre votre appartement en chantier. C’est également une solution souvent moins couteuse, que celle qui consiste à faire appel à un architecte très spécialisé. Par ailleurs, le décorateurs d’intérieur peut intervenir dans des magasins (boutiques, vitrines) ou encore dans un cadre événementiel (fêtes…).

Conclusion : architecte ou décorateur d’intérieur – une question de budget ?

En bref, les décorateur d’intérieur sont moins qualifiés que les architectes d’intérieur, et possèdent donc bien moins de marge de manoeuvre sur votre espace. Cependant, ils restent beaucoup moins coûteux. Si vous avez simplement envie de changer de décor, le décorateur d’intérieur compétent saura jouer avec l’espace afin de le mettre en valeur, ainsi que les meubles qu’il aura suggérer. Son expertise porte aussi bien sur la réflexion de la lumière (miroir) que sur les couleurs, ou sur les matériaux que présente votre espace de vie. Vous pouvez trouver des architectes et des décorateurs d’intérieur, par exemple, dans les 4e, 8e, et 15e arrondissements de Paris.

Si vous souhaitez vendre votre bien, vous pouvez également considérer l’intervention d’un home stager. Le home stager est un professionnel chargé d’épurer l’espace de votre appartement afin de le rendre propre à la vente ou à une visite. Son but est de faire en sorte que les acheteurs potentiels puissent s’imaginer dans l’espace, et que celui-ci puisse donc, se plier aux projections de leur vie rêvée.

home staging

4 conseils home staging par un architecte d’intérieur parisien

Le home staging consiste à mettre en valeur un appartement ou une maison en effectuant quelques réorganisations astucieuses. Il s’agit d’un art extrêmement utile afin de mettre en valeur votre bien, et donner une première impression marquante. En effet, il est difficile pour un loueur ou un acheteur potentiel, de se projeter dans un appartement complètement vide. A l’inverse, il est également très difficile de s’imaginer vivre au milieu des meubles et des photos de famille de quelqu’un d’autre ! Une entreprise d’architecture d’intérieur peut vous offrir les services d’un home stager. Ce dernier peut par exemple procéder de la sorte : conserver certains de vos meubles afin de donner une idée de la manière dont l’espace pourrait être utilisé, sans pour autant brider l’imagination du loueur/acheteur potentiel. Tout l’art du home staging tient, dès lors, dans cet équilibre ténu entre le possible et l’impersonnel. Dans cet article, on vous donne quelques conseils et pistes de réflexion, afin de bien réussir votre home staging.

1.Premier conseil : offrez-vous les conseils d’un home stager !

Un home stager vous conseille de vous offrir les conseils d’un home stager ! Ça peut sonner comme un pléonasme, mais en réalité, le conseil est avisé. Il est courant que des personnes voulant vendre ou louer leur bien s’improvisent home stager, et réarrangent leurs meubles selon leur intuition. Même s’il est possible que cette intuition soit bonne, ces personnes n’ont souvent ni l’expertise, ni l’objectivité pour mettre en valeur leur bien. Non seulement le home stager apporte un regard extérieur, mais en plus il peut intervenir à différents niveaux : l’utilisation de la lumière, de l’espace, les couleurs, il peut conseiller et superviser des travaux en tout genre, etc. etc. Le home stager peut également vous aiguiller sur les tendances architecturales du moment. Le home stager a également de l’expertise en tant que décorateur, et pourra vous conseiller sur les matériaux de décoration à utiliser pour votre logement.

2. Rendez l’espace impersonnel

Ce conseil a déjà été évoqué, et nous ne nous étendrons pas dessus. Sachez simplement qu’il est impératif de se débarrasser ou de cacher tous les objets trop personnels ou particulier qui pourraient distraire les loueurs/acheteurs de leur projection idéale. Dans ce cas, un home stager pourra apporter un regard extérieur que vous ne pouvez pas avoir, par définition, puisque c’est chez vous !

3. Utilisez la lumière et l’espace

Au-delà des objets personnels, il est important de se débarrasser de tous les meubles qui pourraient donner une impression d’encombrement de l’espace. Le minimalisme constitue souvent la clef d’un home staging réussi. Un canapé, une lampe, une table, quelques chaises, peut-être une télévision… Des objets plutôt indispensables de la vie quotidienne, qui permettent au loueur/acheteur de s’imaginer bouger dans le lieu et interagir avec lui. Pour la lumière aussi bien que l’espace, le miroir est un élément précieux, qui peut agrandir le logement, mais aussi y redistribuer la lumière. En architecture d’intérieur, il faut savoir ménager les cinq sens.

4. Méfiez-vous du blanc

Le blanc est merveilleux pour le home staging : il permet de redistribuer la lumière de manière optimale, et fait briller le logement, lui donnant une aura un peu paradisiaque. Le blanc, c’est aussi comme la page blanche, un nouveau départ pour une nouvelle vie fantasmée. Le blanc constitue, en somme, un argument métaphorique et commercial assez efficace… mais attention !

Trop de blanc peut donner une impression de froideur : vous proposez un logement, pas un hôpital ! A cet égard, le style scandinave est un bon exemple à suivre : le blanc y a une bonne part, mais il s’agit souvent d’un blanc cassé, qui part légèrement dans les bruns. Il s’accompagne souvent de couleurs pastel douces, qui se marient bien avec lui. Les couleurs sont ainsi claires, mais pas vives, ce qui donne une impression à mi-chemin entre confort et nouveauté : or, c’est exactement ce que l’on recherche.

Conclusion : le home staging est un art subtil

Le home staging peut paraitre simple, mais c’est en réalité un art qui demande effort, talent, et expertise. Les quelques conseils dispensés dans cet article sont succincts, mais ils restent précieux : rendez l’espace impersonnel, afin que tout un chacun puisse se projeter dans le logement ; utilisez l’espace et la lumière, et gardant un minimum de meubles et en utilisant des miroirs ; enfin, méfiez-vous du blanc, qui peut donner l’impression que l’on se déplace dans une clinique.

Un home stager saura mettre en pratique tous ces conseils et bien d’autres. Un simple article ne peut pas résumer tout le savoir-faire d’un corps de métier ! Si vous souhaitez que le travail soit fait correctement, n’hésitez pas à sauter le pas : il existe des home stager proposant leurs services à Paris, dans les 1er, 4e, et 9e, arrondissements, par exemple.

Pour aller plus loin dans votre décoration intérieur, voici quelques conseils sur les tarifs d’un architecte d’intérieur à Paris.