Le chauffage électrique

Le chauffage électrique a-t-il encore sa place?

Oui, car il a beaucoup évolué durant ces deux dernières décennies. Mieux vaut le coupler à une autre énergie, sinon vous risquez de vous trouver fort dépourvu en cas de coupure prolongée (tempête, inondation, gel). Optez pour des radiateurs à inertie, qui accumulent la chaleur pour la restituer de façon homogène. Le coeur de chauffe peut être une matière sèche (fonte, aluminium, etc.) ou un fluide caloporteur. Ces radiateurs permettent d’apporter un confort équivalent à celui du chauffage central, sans assécher l’air. Il existe des modèles équipés de détecteurs de présence et d’ouverture de fenêtres, de programmateurs et d’indicateurs de consommation. Ces fonctions peuvent générer une économie de 40 % sans nuire au confort. Pour des pièces de moins de 9 m2 ou pour les petits budgets, un convecteur électrique peut suffire s’il dispose d’au moins 6 fonctions (confort, hors gel, arrêt, éco, confort — 1 °C*, confort — 2 °C).

Choix de radiateurs

  1. Radiateur haute performance énergétique avec corps de chauffe en fonte et façade libérant une chaleur homogène. Fonction pilotage intelligent qui mémorise les caractéristiques de l’habitat (isolation, exposition, etc.) et les rythmes de vie. Détecteurs d’occupation, de fenêtre ouverte, indicateur de consommation.
  2. Radiateur à inertie avec régulation discrète en partie haute et programmation préenregistrée, adaptée à différents modes de vie. Détecteur de fenêtre ouverte, mode hors gel, indicateur de consommation d’énergie. 2 hauteurs, 8 largeurs et 50 couleurs au choix. 300 à 2 000 W.
  3. Radiateur à chaleur douce. Corps de chauffe en alliage d’aluminium et façade rayonnante avec régulation électronique numérique indépendante. Détecteurs d’absence, de fenêtre ouverte, indicateur de consommation, fonction température idéale avec options Eco et Confort. 750à 2000 W.

One thought on “Le chauffage électrique

  1. Pingback: Quel budget pour un architecte d’intérieur à Paris ? - Sebastien Halimi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *